LES RELATIONS HUMAINES ET SOCIALES
LES STYLES DE COMMANDEMENT


I LES RAPPORTS D'AUTORITE DANS L'ENTREPRISE
II LES STYLES DE COMMANDEMENT
III LES EVOLUTIONS

I LES RAPPORTS D'AUTORITE DANS L'ENTREPRISE

  • L'autorité est le droit ou le pouvoir qu'une personne a de commander d'autres personnes.
  1. L'AUTORITE LEGALE (FONDEE SUR LE STATUT DANS L'ENTREPRISE)

    • L'autorité fondée sur le droit de propriété.
      • La participation financière dans une entreprise comporte un risque.
      • Les porteurs de capitaux ont un pouvoir de décision proportionnel à ce risque.
    • L'autorité fondée sur la délégation des pouvoirs.(=transmission des pouvoirs)
      • Les propriétaires délèguent une partie de leur pouvoir à un dirigeant.
      • les dirigeants délèguent des pouvoirs de décision aux cadres
  2. L'AUTORITE NATURELLE

    • L'autorité fondée sur des qualités professionnelles (une expérience, des compétences techniques)
    • L'autorité fondée sur des qualités personnelles (charisme=capacité à convaincre, influence).
  3. CONTENU DES PRINCIPALES FONCTIONS D'UN RESPONSABLE HIERARCHIQUE

    • Fonction technique.
      • un responsable assure dans son domaine de compétences des responsabilités fonctionnelles.
      • Exemple : le responsable des achats sélectionne les fournisseurs.
    • Fonction d'encadrement du personnel.
      • Le responsable dirige et motive les employés de son service (importance du dialogue)
      • Exemple : un responsable achat encadre les acheteurs, les magasiniers.
    • Fonction de gestion.
      • Il est responsable des résultats obtenus et doit apporter les corrections nécéssaires.
      • Exemple:le responsable achat doit respecter les budgets et satisfaire au mieux les demandeurs.

II LES STYLES DE COMMANDEMENT

  1. LES DIFFERENTS SYTLES DE COMMANDEMENT

    • Les commandements autoritaires ou autocratiques.
      • Le style directif.
        • Le manager décide de tout et impose une forte pression.
        • le manager ne consulte pas les subordonnés.
      • le style parternaliste.
        • Le manager prend les décisions importantes.
        • Il laisse aux employés les décisions peu importantes.
        • Il distribue des sanctions et des récompenses.
        • Il prend en compte les besoins de son personnel et lui accorde des avantages sociaux.
      • le style persuasif.
        • Le manager décide mais explique et persuade d'adopter sa décision.
    • Les comandements associatifs (ou démocratiques)
      • le style Délégatif (ou consultatif).
        • Les subordonnés sont consultés sur les décisions à prendre.
        • Le supérieur prend la décision finale.
      • le style participatif.
        • Travail en commun pour élaborer des solutions. (ex : cercles de qualité).
        • le manager joue un rôle d'arbitre.
     

     

     

  2. QUALITES DU BON MANAGER

    • Un cadre combine :
      • des compétences (qualités professionnelle et personnelle)
      • le savoir pour encadrer, contrôler et communiquer.
      • le savoir pour animer et motiver.
    • Les qualités de communication (écrite et verbale) du cadre :
      • communiquant et orateur,(pour prendre les décisions et les faire appliquer)
      • catalyseur d'énergies, (pour motiver son équipe)
      • capacité d'écoute, (s'informer)
      • négociateur, (en cas de conflit)
      • authentique et sincère.

III EVOLUTION : REMISE EN CAUSE DES RAPPORTS HIERARCHIQUES TRADITIONNELS

  1. LES RAISONS DE CETTE EVOLUTION

    • Les raisons économiques.
      • Pressions (mondialisation, environnement)=>-de niveaux hiérarchiques=+souple.
      • Nécessité d'innover et d'impliquer les salariés à tous niveaux.
      • Démarche de qualité totale pour améliorer et satisfaire le service client.
    • Les raisons psychologiques.
      • L'autorité est reconnue sous certaines conditions,
      • besoin de confiance,
      • respect des subordonnés,
      • délégation des pouvoirs.
  2. LES MANIFESTATIONS DE CETTE EVOLUTION

    • Les rapports traditionnels hiérarchiques sont remis en cause :
      • Le niveau de formation des ouvriers et employés est plus élevé.
      • Les salariés ont plus de responsabilités.
      • Les niveaux hiérarchiques ont tendance à diminuer.
    • Des nouveaux rapports d'autorité doivent être mis en place :
      • la hiérarchie doit impulser, motiver, coordonner et arbitrer.
      • La communication est primordiale car "pour motiver, il faut expliquer!".
      • Expliquer est la façon la plus efficace pour agir.
  3. MOYENS DE REUSSIR UNE MUTATION

    • Les niveaux hiérarchiques devenus inutiles sont supprimés.
    • Les cadres sont réaffectés à d'autres fonctions,
    • le personnel est formé,
    • le système de rémunération est modifié.
  4. LES EFFETS DE CETTE EVOLUTION

    • Le commandement est plus démocratique.
    • Réduction des niveaux hiérarchiques.
    • Décentralisation du pouvoir à des équipes autonomes.
    • Développement d'un management participatif face au rejet du commandement rigide.